Le forum d'Hysdrit est une plateforme servant d'externe à la partie du JdR Anima, basé sur une création originale.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Ombre du Destin.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sir Hector Largo

avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 29/08/2017
Age : 29
Localisation : Lac-a-la-tortue

MessageSujet: L'Ombre du Destin.   02/05/18, 09:18 pm

Après avoir assisté aux funerailles en l'honneur de son père, Hector aurait préparer avec empressement ses choses pour allez retrouver l'assassin de ce dernier. Il n'aurait pour seul but que de faire payer cherement a Ombra d'avoir oser toucher a sa famille.. Il chercherait donc un forgeron a Tramontain pour débosseler sa cuirasse qui avait été bien endommager lors de la capture du groupe par les mercenaire. Prenant ensuite au écuries la fidèle monture de son père, un viel étalon brun membru du nom de Bravius il s'aurait donc mis en route vers sa destination, vers les plaines d'Annens.

Un seul des deux individus reviendrait de ce duel assurément, si le but du Sveinn était de garder le noble Kelvak pour lui seul.. celui de Sir Hector était la vengeance, bien que la compagnie du doux djinn ne lui était point déplaisante, ce n'était pas sa motivation première. Le guerrier n'avait pas soif de justice cette fois, seulement soif de sang et de carnage...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrPokemon
Admin
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans ta mère

MessageSujet: Re: L'Ombre du Destin.   03/05/18, 09:16 am

Le forgeron lui ferait le tout et lui offrirait les réparations en l'honneur de tout ce que la famille Largo avait accomplit par le passé et après la guerre pour Tramontain. La famille avait une certaine réputation et malgré tout, le désir d'Hector ne passa pas dans l'oreille d'un sourd.

Hector chevaucherait ainsi jusqu'à la campagne d'Annens sans repos. Arriver la-bas, il aurait sans doute pris un auberge pour se reposer de la course épuisante qu'il avait entreprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysdrit.forumactif.com
MrPokemon
Admin
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans ta mère

MessageSujet: Re: L'Ombre du Destin.   03/05/18, 09:39 pm

Hector arriva finalement à la campagne d'Annens en fin d'après-midi. Hector débarqua alors et fit quelques pas vers Theosvalt. Le cheval quitta vers le sud, se prenant des distances avec son nouveau maître. Hector constaterait que c'est une plaine d'herbe haute avec quelques gros rochers ici et là.

Alors, Hector. J'espère que mon cadeau t'aura plu. Dit il avec l’arrogance dans la voix.

Hector devint alors en grande colère. Je te savais fou allié mais pas fou à ce point! Tu te doute bien maintenant, que la seule issu, c'est ta mort sale ordure!

Ombra, ria alors à ses paroles. Je ne comptais pas faire de belles négociations, la lettre que je t'ai donné indiquait que ce serait un combat à mort. Je comptes bien me débarrasser de toi une fois pour toute. À ses paroles, Hector pourrait remarquer que Theosvalt vit ses muscles se grossir, prenant des proportions étranges dans le moment.

C'est pas grossir tes muscles maintenant qui vont t'aider. Après tout, Kelvac ne serait pas venu me voir s'ils en valaient tant la peine. Tu vas voir, tout comme lui, à quel point je te suis supérieur misérable! D'un ton hautain à son tour.

Tcht. Siffla-t-il alors. Ne perdons pas plus de temps, tu vas voir que je peux te contrer avec mes seules capacités physique et te tenir tête abruti! Ombra chargea alors Hector.

Hector prendrait le coup de front, le bloqua de sa lame d'obsidienne qu'il tenait à deux mains. Rapidement, un échange de coup se fit, alors que les deux guerriers bougeait sur le terrain. Le tout semblait égale, ce qui surpris un brin Hector. Hector en profita alors pour bloquer un coup qu'Ombra échouerait pour lui saisir le visage d'une main. Avec une force surhumaine, il le propulserait au sol et courrait en traînant le criminel au sol sur une distance de 20m l'enfonçant dans le sol. Alors en difficulté, le guerrier mentaliste vint porter un coup de pied au côte d'Hector qui ne relâcha pas sa prise.

Aller on va faire un autre tour de manège! Dit Hector avec un sourire sadique.

Alors qu'Hector allait continuer son fameux tour de manège, il ne vit jamais arrivé le fouet de métal qui viendrait lui trancher l'arrière de l'épaule et une partie du dos, malgré son armure. Il perdit sa prise alors, surpris par de la douleur, chose que le grand guerrier n'était pas tant habitué.

Theosvalt roulerait sur le sol pour se dégager et se relever. Hector furieux, donnerait un coup d'épée faisant voler le fouet de métal serpentique vers l'un des nombreux bosquets. Il prépara une charge.

Theosvalt plaça son épée devant lui, prêt à se défendre. Hector fit sa charge. Alors qu'Hector arrivait sur le mentaliste, Hector sentit une force venir l'intercepté et il fut projeter sur l'un des gros rocher qui explosa sous l'impact du colosse guerrier. Il se releva péniblement, crachant pour la première fois un peu de salive et tousserait un brin pour récupérer son air perdue.

Désolé, mais ce combat, je ne comptes pas le perdre et tu ne te mettras plus jamais sur mon chemin.

Tu n'es qu'un TRAITRE! Sale couard!

Traitre? Je ne fais qu'utiliser ce dans quoi je suis le meilleur. Un duel est un duel et il se fait toujours à pleine capacité, gars de Tramontain.

Hector furieux, se déplaça à son meilleur vers un gros rocher. Ombra comprendrait qu'il voulait surement s'y réfugier pour se faire un plan, envoya sa chaine attaquer Hector en traître au niveau des jambes. Ne la voyant pas venir à cause des herbes hautes, Hector subirait des lésions mineurs au niveau des jambes, tout en grognant.

Il saisirait plutôt le rocher géant qu'il soulèverait à plein bras et le propulserait de toutes ses forces vers Theosvalt. Le guerrier mentaliste irait bouger de la main pour jeter le rocher sur le côté et éviter des dégâts probablement mortel. Néanmoins, Hector ne s'en était pas arrêté là et avait chargé. Alors que le rocher dégageait de la vue caché du mentaliste, Hector arriva sur lui de plein fouet. Il fut propulsé, cracha à son tour une salve de salive et s'écrasa lourdement au sol.

Reste coucher, c'est là ta place! J'aurai ma vengeance et la récompense sur ta tête.

Le membre des héritiers du sang se releva péniblement de cette assaut. Il ria alors fortement de façon démente.

Dommage, tu ne vivras pas un autre jour! Ta vengeance sera peut-être faite un jour, mais pas par toi! Theosvalt chargea alors vers Hector. Hector se prépara à bloquer la charge quand soudainement, il fut pris de nouveau par surprise par la chaîne qui vint s'enrouler autour de lui. Il fit alors immobiliser, perdant même la poigne de sa lame d'obsidienne.

Qu'est-ce que..!?

Theosvalt ralentissa sa course alors, approchant à proximité du guerrier en riant.

Tu es finis, l'acier de ma chaîne la rend presque indestructible. Force autant que tu le voudras, je t'aurais fait vider de ton sang comme un porc.

Hector en guise de réponse forcerait énormément, tentant de se défaire de la prise de la chaîne d'Ombra. Le mentaliste viendrait alors, en traître, planter sa lame dans le bas ventre du guerrier, l'entaillant en riant. Hector pris de rage, commença à forcer de plus en plus, ne voulant pas mourir aussi bêtement dans un combat.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH. À force de forcer, les veines du visage d'Hector vinrent à se gonfler, dont une qui éclaterait lui faisant un bleu qui redeviendrait normal après quelques secondes. La chaîne éclata à la surprise d'Ombra qui fit un bond vers l'arrière tout juste pour esquiver les morceaux qui venait de virevolté ici et là.

Hector récupéra sa lame. Bien, mettons tout ce que nous avons dans ce combat. Ta mort m'en sera que plus savoureuse.

Ombra alors concentra son énergie, recréant une zone de répulsion autour de lui et mis le feu au champs.

Les choses sérieuses commencent.

Hector fonça de toute sa "vitesse" vers Ombra. La zone de répulsion échoua, alors qu'Hector la traversa sans peine. Ombra ferait quelques pas vers l'arrière et viendrait utiliser le feu créer pour en faire un mur. Face à la menace du mur, Hector reculerait pour préparer une charge.

Le mentaliste viendrait renforcer alors, voyant une charge potentielle arrivé, sa zone de répulsion et augmenterait la zone du mur de feu les séparant. Son but, incendier le colosse dans une zone de feu intense. Alors que le mur grossit, il bougea des doigts et soudainement, des morceaux de la chaîne de métal vint se planter dans le dos d'Hector, passant les défenses de son armure. Dans un grognement, Hector chargerait alors au travers du feu, se brûlant que très légèrement mais Ombra réussit à bloquer la charge.

Ombra attaqua alors Hector et il fut touché une première fois aux épaules, perdant un peu de sang. Hector riposta alors à son tour, blessa Ombra aux côtes. Comme précédemment, l'échange de coup semblait juste et équitable. La blessure d'Ombra vint se retourner d'une petite couche de glace.

Je n'échouerai pas! Ils échangèrent de nouveau des coups, enchaîne les attaques et contre-attaque.

Alors que la succession de coup se faisait et que les deux guerriers s'épuisait physiquement. Ombra se décida. Il fit alors que le feu plus loin s'attaque à la zone autour d'eux, soudainement, l'air s'embrasa. Une zone de 30m de rayon prit feu, laissant les deux guerriers en sueurs, avec des tâches de suies continuer le combat. Hector toussa, brûlé par l'action précédente.

Hector blessa ensuite Ombra au bras droit, Ombra riposta et enchaîna une série de bon coup: côtes, bras gauche et cuisse ne furent pas épargné. Hector fronça les sourcils en cria de rage.

DENT POUR DENT. Il vint alors frapper à la cuisse Ombra qui poussa un cris de douleur. La cape d'Hector s'écrasa dans les flammes, leur vêtement brûlant. Les flammes noirs vinrent entourer Ombra qui se battait maintenant avec une épée en feu et un corps brûlant.

On fait moins le malin?

Dans le moment, n'importe qui qui regarderait le combat constaterait une chose. Theosvalt avait un lourd avantage, Hector était le plus blessé. Néanmoins, Hector fit un gros paris. Alors que Theosvalt s'élança dans un coup, Hector l'encaissa de plein fouet afin de riposter directement ce qui fit reculer Ombra, surpris de cette non défense. Hector eut une bonne quantité de sang couler de son torse, l'armure ayant été endommagé.

Les deux guerriers semblaient essoufflé, Theosvalt qui avait eue 90% du temps l'initiative des coups, se décida. Il concentra son énergie et s'est alors qu'Hector cracha énormément de sang. Une brûlure interne vint commencer à détruire le torse d'Hector, il se consumait de l'intérieur. L'urgence qu'Hector ressentit, cette peur de la mort le força à se défendre comme tel. Devenu pire qu'une bête sauvage, ses coups étaient devenu imprévisible, lui permettant d'ailleurs de toucher plusieurs fois Ombra. Malgré tout, Ombra garda l’avantage.

BRÛLE, BRÛLE, CONSOMME TOI.

Hector réussit a atteindre Theosvalt qui lui perça l'estomac. Il recula alors, profitant de l'immobilier d'Hector.

Tu sais Hector, je ne fais pas cela par méchanceté. Ceux qui n'ont pas de droit légitime doivent payer. Je n'avais rien contre toi, jusqu'à maintenant. Tout ce que je voulais c'est récupérer la place qui me revient de droit. Le titre de Vautour de Mistral en succession à mon père, Ulrick Sveinn. Ce maudit Roi, que tu sers, que ton père servait. Il m'a tout pris.

J'ai pourtant eue une enfance agréable, difficile, mais conviviale. J'ai grandis dans l'aisance et la guerre ma forcé à devoir devenir plus fort. Ce n'était pas mal, mais cette soif de pouvoir à grandit, me permettant de devenir le prochain Vautour.

Je ne peux pas me permettre d'arrêter ici. POUR MON PÈRE, POUR MISTRAL ET POUR MOI.


Le discours eut l'effet chez Hector de ne pas trop le brusqué, il fut heureux même, de gagner un 30 secondes de répit se sentant reprendre un peu de force. Theosvalt chargea, il atteint de nouveau Hector qui tenta de contrer malheureusement sans succès. À bout de force il leva son épée vers la gauche en diagonal et frappa de toute ses forces. Theosvalt perdit pied à ce moment et para mal le coup, celui-ci lui traversa les côtes. Le coup fut un coup de chance dans sa malchance.

Theosvalt échappa sa lame et s'écroula sur le dos, Hector tomba à genou face à Theosvalt.

Hec..tor... Félicitation... Je ne crois pas... Pouvoir continuer ainsi... Je suis... Il cracha du sang. Finit.

Shhhh. Fit Hector. Tu t'es bien battus. Mais tu n'en demeure pas moins un vil scélérat. J'espère que mon père aura vue cela.

Il serait fier. Souriat pour une des rares fois Theosvalt, maintenant paisible avec sa fin. Porte avec moi mes ambitions, vis pour nous deux. Sir Hector Largo. Les Héritiers du Sang sont maintenant démantelé.

Hector prendrait sa lame pour l'accoter sur le torse de Theosvalt. Il se relèverait pour y mettre son poids et l'enfoncer dans son ennemi.

Dors maintenant, guerrier. Theosvalt mourra du coup final qui vint lui transpercé le torse. Bien qu'il serait mort d'une seconde à l'autre de sa blessure aux côtes.

Hector laissa son épée dans le guerrier et rampa vers son cheval parmi les restant du feu. Le cheval se rapprocha de son nouveau maître quand Hector regarda sa blessure aux côtes et la douleur de feu dans son torse.

Pas de chance... Hector s'écroula totalement au sol. Le cheval venant lui lécher le dessus de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysdrit.forumactif.com
MrPokemon
Admin
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans ta mère

MessageSujet: Re: L'Ombre du Destin.   04/05/18, 03:58 pm

[Plusieurs heures plus tard]
Il était tôt le matin quand Theosvalt ouvrirait les yeux. Dans une douleur certaine, il geindrait en regardant la lame d’obsidienne lui traversant le corps. Il avait assurément évité un coup fatal et c’est avec ses efforts psychique qu’il sortirait la lame de son corps et en utilisant ses compétences de feu qu’il viendrait refermer rapidement la plaie.

Il prendrait une bonne heure à souffler, reprenant le contrôle de son corps. Il se relèverait alors en regardant autour de lui.

Pfft… Il est encore là, ce gaillard… Dommage. Il ramasserait alors l’épée d’obsidienne en s’approchant du corps. En s’approchant, Ombra fut surpris.

Il respire encore? Pauvre type… Avec l’intérieur du corps qui brûle de l’intérieur… Il ria alors. Il planta l’épée d’obsidienne dans le dos de l’homme, lui tranchant la colonne. C’est dans un hurlement de douleur qu’Hector se réveilla.

Theosvalt vint retourner du pied Hector après avoir retiré l’épée, il l’a mis sous la gorge du colosse.

Fin de la partie, tu as perdu. Hector trop faible pour riposter et à l’agonie, regarda Ombra dans les yeux. C’était d’une horreur, il croyait avoir gagné et il se tenait maintenant, là, debout le menaçant de sa propre épée. L’épée se mise à chauffé, fondant, et le métal en fusion tomba sur le torse du guerrier, sur sa gorge et sur quelques membres. Il étouffa des cris alors qu’Ombra recula de quelques pas. Riant dans toute sa gloire. Alors que le métal en fusion brûlait son corps, le feu intérieur qui le rongeait repris de plus belle, Hector sentait alors le feu le consumer de l’intérieur.

Hector se réveilla brusquement alors de la douleur vive de l’intérieur de son torse qui était brisé. Il défit aussi rapidement qu’il le put, son armure pour constater que le devant de son corps ne tenait à rien… La cage thoracique était en piteux état, le guerrier cracha un peu de sang. Il se redressera alors, bougeant un peu les bras et les épaules qui furent particulièrement visés par son adversaire. Il repensa alors aux derniers événements, faisant le lien alors.

Un rêve… Quelle horrible fin j’avais. Murmura-t-il un peu troublé. Il tourna la tête vers où son adversaire devait être planté sous son épée… Personne. Hector sentit une panique l’envahir et soudainement, une lame lui traversa le dos. Une lame noire immaculée de son sang puis des paroles susurrées à l’oreille.

Tu as perdu. J’ai gagné.






[Au matin]
Hector ouvrit les yeux, clignant alors que le soleil était en ascension dans le ciel. Le matin ce dit-il. Couché au sol, sur le ventre, il se retourna sur le dos bougeant les bras et les épaules. Il semblait avoir récupéré, bien que sa douleur à la poitrine fût insoutenable. Il se redresserait alors lentement, observant les alentours. Ses angoisses disparaîtraient quand il verrait son épée plantée au loin, dans le corps du mentaliste.

Bien, bien. Ça semble s’être soigné en majorité, je vais pouvoir ret…! Après un geste trop sec d’étirement pendant son monologue, Hector cracha du sang. Il porta une large main sur son torse, se rappelant alors que son état était malgré tout critique et que ceci n’était pas un rêve.

Je vais avoir besoin d’un spécialiste pour cela… Quelle technique fourbe et dangereuse. Autant l’armure que la robustesse de mon corps ne semblent pas avoir pu me protéger de tout. Il grogna ensuite à mi-chemin entre une colère interne et de la douleur. S’assoyant de nouveau au sol, cette fois lentement, il sifflerait alors Bravius qui à ce moment broutait les herbes ici et là. À l’entente du sifflement, il se rapprocha lentement de son nouveau maître. Lorsque le cheval fut à porter, Hector se releva avec son aide, puis s’appuyant sur celui-ci, dirigea la bête et lui vers Ombra.

Il fixa un bon moment le corps de son ennemi. La colère serait perceptible dans son regard, mais également possédait un brin de mélancolie. Il se pencherait au-dessus pour tirer sa lame du corps inerte. La rengainerait au fourreau ensuite. Il saisirait alors le corps qu’il installerait sur le bas dos du destrier, puis y grimperait péniblement. Avec les deux passagers, l’étalon se retrouverait à avancer lentement, mais surement pour se rendre de nouveau chez lui, vers la belle et glorieuse Tramontain. Pendant le trajet, Hector perdrait connaissance de nouveau dû à sa blessure. Malheureusement, la bête ralentie par les deux passagers arrêterait plutôt dans la ville principale de la Campagne d’Annens. Une des raisons avait été simple, la bête fut interceptée sur son retour et guidée par une autre personne.







[Trois jours plus tard]
C’est au bout de quelques jours qu’Hector reprendrait connaissance dans une chambre qui lui était inconnue. Une douce odeur d’encens de rose avait envahi la pièce et Hector aurait moins de mal à se redresser, bien que la douleur persistait. Il chercha sur le moment une trace de présence, mais rien. Confus, il voulut se lever du lit, incapable. Des bruits de pas léger semblaient se diriger vers la chambre, Hector chercha du regard alors ses armes… Ne trouva rien. Il se laissa tomber lourdement dans le lit dans un grognement de plainte.

Le repos est une chose que vous devrez apprendre, Sir Hector Largo. Dit une voix de femme qui entamait à traverser la porte. La voix de la femme était calme, posée et presque enivrante. Hector se surprit à penser que c’était une douce mélodie, mais se rappela rapidement que bien des choses douces et mélodieuses étaient dangereuses.

C’est alors qu’une femme, habiller d’un long manteau blanc et des pantalons de la même couleur traversa la pièce. Hector rougirait momentanément, sans doute était-ce la plus belle femme qu’il aurait vue à ce jour, oubliant même sur le moment Leina Heinstark. Les longs cheveux brun, attaché en toque sur sa tête démontraient une application minutieuse à sa propreté vu les circonstances. Une certaine aura semblait émaner de la femme, qui apaisait les craintes du grand guerrier.

Qui.. Qui êtes-vous? S’étonna à balbutier Hector.

La femme sourit, charmée ou amusée. Puis elle viendrait lentement poser une main sur Hector.

Larme de feuille. Murmura-t-elle. À ce moment, une partie de son énergie de ki viendrait se transmettre dans le corps d’Hector. Chose qu’il comprendrait grâce à une de ses nouvelles capacités. Une fois le pouvoir transféré, elle retirerait sa main.

Du repos. Tu dois rester au lit sept jours et tu en as fait seulement trois. Elle mit le pied dans la porte et la referma alors quitta les lieux.

Déjà trois jours… S’étonna le colosse. Puis, il en profita pour obéir aux indications de cette femme sans nom.




[Au bout de la semaine]

Enfin arrivé au bout de la semaine, Hector qui avait fait que se reposer avait pu penser un peu à son dernier combat qui aurait pu être le dernier. Il n’était pas habitué à autant de difficulté, mais deux sur deux auraient pu lui couter la vie. Les mercenaires et maintenant Theosvalt. Il se remit ainsi en question sur le tout et reverrait ses priorités en termes de combat. Qu’est-ce qui avait fait lacune…?

Son infirmière mystère, qui ne s’était toujours pas identifié lui rapporta son armure, des vêtements neufs et propres et son arme lavé, fixé.

Ce fut un plaisir Sir Hecto Largo. Sachez que dans la Renaissance Korentienne, nous nous occupons toujours des nôtres. Fit-elle dans un fin sourire sans malice la jeune femme.

C’est donc cela. Alexandre Lassic est derrière cela? Questionna Hector.

Non, pas particulièrement. Nous avons tous assisté aux funérailles de votre père dans la mêlée de gens, mais ensuite, nous avons décidé de vous faire suivre juste au cas où. Sachant que cela allait être un duel, personne n’allait intervenir. C’est ainsi que l’honneur est fait dans un duel. Elle marqua une pause. J’avais décidé néanmoins d’aller vers Annens y rejoindre de la famille. La fumée m’aura interpellé et je serai arrivé un peu plus tard afin de ne pas gêner quelconque combat. Je vous ai trouvé inconscient et je vous ai donc soigné.

Hector acquiesça alors, d’un côté, rassurer et satisfait de la tournure des événements. Malgré sa malchance habituelle, un peu de chance était finalement ressortie du lot. Il récupéra ses choses et au moment où il allait quitter, la jeune femme rétorqua.

Au fait, je suis Dame Adéline de Tarine. Elle refermerait la porte sans lui donner la chance de relancer. Hector entamerait alors son retour avec le fidèle Bravius qui transportait aussi, le corps de Theosvalt qui avait été conservé.

Après une demi-journée, bien que le corps commençait à dégager, Hector arriva enfin à Tramontain. Il débarquerait du cheval et trainerait celui-ci par la bride, transportant Ombra. Arrivé à la place publique, la place centrale de Tramontain, Hector monterait sur l’estrade en transportant le corps de Theosvalt qu’il jetterait au sol.

Voyez fier peuple de Tramontain! L’homme qui nous a enlevé le brave Sir Gaspard Largo, ce redoutable Marquis qui protégea le pays toute sa vie… Il est mort aux mains de l’ennemi, faisant ce qu’il aimait, protégé son peuple, ses soldats. L’homme coupable de ce crime, Theosvalt «Ombra» Sveinn, a aussi péri, de ma main! Le fils a vengé le père comme il se doit. Célébrons! POUR TRAMONTAIN! Hector dégainerait en levant son arme.

Plusieurs soldats émus par le discours en feraient de même, bien que des enfants fussent cachés du spectacle par leur mère, portant un jugement du regard à Hector. La majorité de la place fut compatissante et accompagna le héros du combat.



[Quelques jours plus tard]

Après avoir vu sa famille, affirmer que le père fut vengé, Hector entreprit son retour. Il aurait pu demander à Jaeger un retour plus immédiat. Mais décida de repartir avec Bravius, prendre un peu de temps seul, continué de repenser aux derniers événements et à la suite des choses. La nouvelle de la mort d’Ombra parviendrait assez tôt, après la remise du corps à la garde et surtout, le nom du guerrier qui avait mis la main sur le dangereux individu, Sir Hector Largo.



[Au temple des Vices une semaine auparavant]

Une forme sortit du sol, lentement au milieu des tables alors que Frédérique de Marth, Hermès Filan, Drakon Volstez et Néant siégeait. Les criminels observèrent alors la forme sortir du sol.

Tu es de retour. Alors, quel est le résultat? Dit Néant.

«Ombra» a périt de la main du Sir Hector Largo. Il a ensuite perdu connaissance dans la même plaine. «Ombra» dans ses dernières paroles a dissous le groupe des Héritiers du sang. Dit la voix d’un ton amusé.

Heeeein? Pour de vrai de vrai? Dommage! Je m’amusais bien avec tonton Theo! Dit Hermès. Je me demande ce que je vais faire maintenant que je n’ai plus rien!

Tu pourrais rester ici? Dit Drakon surpris de la question du jeune homme sur son avenir.

Non! Je vais aller m’amuser ailleurs! Au revoir! Hermès se leva et quitta en gambadant. «Néant» n’en fit rien, laissant le jeune quitter les lieux.

Et tu ne l’as pas achevé? Questionna Frédérique en revenant au sujet principal.

Non, mes ordres étaient d’assister au combat, pas d’y prendre part. Sinon Theosvalt aurait gagné haut la main. Répondit l’être.

Bien. Nous allons entamer la troisième phase de notre plan. Messieurs, commençons l’Ascension. Conclut «Néant».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysdrit.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Ombre du Destin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ombre du Destin.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le destin de Lisa & Ugly Betty
» Vends coffret avant que l'ombre live neuf emballé !
» Tournage du clip "L'ombre et la lumière"
» vends coffret collector avant que l'ombre
» La femme sans ombre de Strauss et Hofmannsthal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hysdrit :: Campement des nomades :: Autour du feu-
Sauter vers: