Le forum d'Hysdrit est une plateforme servant d'externe à la partie du JdR Anima, basé sur une création originale.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ère de la Renaissance [Entrainement Roseanne]

Aller en bas 
AuteurMessage
MrPokemon
Admin
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans ta mère

MessageSujet: L'ère de la Renaissance [Entrainement Roseanne]   05/09/17, 03:00 pm

Ambiance sonore

Scellé, la prison temporelle
Combien de temps s'est-il écoulé depuis ce moment? Que vais-je devenir... Cynérya... Où es-tu? Je sombre dans le désespoir... Chaque minute, chaque seconde me semble une éternité. Il n'y a que le noir, le désespoir... La HAINE. Maudit soit-il, ce prince de Zéphyr. M'enfermer moi!? Comment a-t-il osé.

Ezachel de Zéphyr, tu ne perds rien pour attendre... Je sortirai un jour et ce jour, j'anéantirai cette Royauté. Zéphyr sera nôtre. J'en fais le serment.


Au clair de la lune... mon ami Gerolt...
Dans la prison
Tant d'années sont passées... Que reste-t-il de notre puissance..? Sans nul doute rien... Ma sœur, que-t-ont-ils fait? Je me le demande... Soudain, un éclat de lumière. Je ferme les yeux, cela les irrite... Après toutes ses années passées dans l'obscurité. J'entends des éclairs, que ce passe-t-il? Elles chatouillent ma peau, nette, même après tout ce temps, nous sommes réellement dans un monde intemporel. J'entre ouvre les yeux, je vois mes cheveux blonds, ma chair. Comment est-ce possible? Je regarde sous mes pieds, un sceau. Une invocation? Je suis étonnée. Après tout ce temps, quelqu'un me libère enfin de ma prison?

Le ton de ma vengeance est donné. La lumière du sceau remonte le long de mon corps, je me sens enfin libérer. Le sang circule de nouveau dans mes membres, engourdi au début, puis libre ensuite. Je jubile. Je ris aux éclats, je n'y crois pas. Puis lentement, mon corps s'efface, je suis invoqué. Le sceau est-il réellement enfin brisé. La crainte me gagne alors. Est-ce une libération, où quelqu'un détruit-il ma prison en réalité? Serais-je libre ou morte? Je me calme. Peu importe le résultat, cela ne peut pas être pire que d'être enfermé éternellement ici.

Prison de Neuélia - Le sommet
L'éclair dans laquelle je suis s'abat sur une surface. Où suis-je? Je sens le vent contre ma peau, je frissonne de plaisir. Quelle sensation, qui aurait cru que cela me manquerait. J'étire un franc et doux sourire. J'ouvre alors les yeux, pose mon regard argenté sur l'individu.

Qui est-il? Est-ce important? J'ai faim... Je vais lui faire un cadeau, il vivra pour m'avoir libéré. Je n'ai que faire de ses plans en m’invoquant, il me remerciera de sa simple vie. Je lui caresse la joue d'une de mes griffes. L'envie de le terroriser me fait jubiler. Je penche la tête sur la droite, pose mon regard sur l'extérieur. Une petite île, des récifs, des gardes... Quel endroit étrange. Je ramène mon regard sur cette homme. Il est troublé. Visiblement, il ne comprend pas ce qu'il a fait. Je regarde son livre... Quel pervers... Il cherche donc à invoquer des femmes... Dégoûtant. Je descends les escaliers.

J'entends alors le battement de chaque personne. Il y en a plusieurs. Des rapides, des calmes, des cris enragés, de la solitude... Tien donc, quel est cette odeur? Elle me rappelle la mienne, il y a des années. C'est l'odeur de la trahison. Je me dirige alors calmement à cet endroit. J'y observe momentanément, cette âme brisée, assise dans cette pièce. Cette jeune femme est visiblement souillée. Souillé par la perfidie de ses hommes. Comment une femme peut-elle être autant trahis par des hommes? Ses singes, seulement  à nous servir.

Je fais les premier pas.

bons
La rencontre des trahies
Je penche la tête sur un côté, dévoilant ma présence, je me signifie.

- Bonsoir ma belle ange.

Son regard est rempli de surprise. Elle me détaille, elle se méfie, cela se sens.

- À toi aussi, on t'a fait comprendre ton inutilité? Tu désires ardemment faire valoir ta valeur? N'écoute que ton cœur. Ce n'est pas celui des hommes qu'il faut suivre, c'est le tien. Le tien seul.

Elle semble chercher à me comprendre, me deviner. Elle n'y arrivera pas, la curiosité la gagnera. Elle gagne toujours. Je tends ma main griffue.

- Rejoins moi et je te ferai découvrir les puissances de ce monde. Nous le reconquérons et ta force se fera voir. Personne n'en doutera plus. Tu fleuriras et ta puissance leur rappellera ton existence. Je te ferai découvrir un monde auquel tu n'appartenais pas, un monde qui te sera maintenant ouvert.

La curiosité la gagne. Elle cède. Freinant sa peine, elle prend ma main. Un sceau apparaît sur le dessus de celle-ci. J'étire un sourire. Ma première âme. Nos corps se divisent en milliard de cellules, nous sommes transportés instantanément, vers une destination bien précise. Chez moi.


Les falsificateurs
Nos corps se matérialise alors dans un hall. Allumé de brasier, je reste surpris. Des battements, des odeurs. Ceci m'est inconnu. Des gens oseraient-ils vivre chez moi? Je regarde ma partenaire, encore stupéfaite du voyage. Cherchant encore à comprendre pourquoi elle m'a suivi. Je la rassure.

- Nous sommes ici, dans ce qui était mon Manoir. Nous allons le reprendre, la famille Angelys ne se laisse pas marcher sur les pieds.

- Angélys? Un manoir? Où sommes-nous?


Les questions fusillent de son intelligence, je ne pourrai rien lui cacher bien longtemps.

-Suis-moi. Si tu veux plus de réponses, mais la vérité pouvait bel et bien te choquer. En seras-tu capable ou donneras-tu raison à ceux te jugeant faible et inutile?

Je continue d'avancer suivant ma pique provocatrice. Elle suit. L’orgueil humain est une émotion si manipulable.

Nous entrons alors dans la première chambre, deux gamins y dorment. J'approche de leur lit, en un geste vif, je plonge ma main dans la cage thoracique du jeune garçon, lui broyant le cœur. Les gémissements de surprise, le cri d'effroi de ma partenaire viennent rapidement à réveiller la petite fille.

Je me retourne tel un fauve vers la fillette, devant laquelle s'interpose mon invitée.

- NON! Mais que fais-tu!?

Alors que j'allais répondre, un homme entra en trombe avec sa femme dans la pièce. En apercevant leur jeune garçon et l'accumulation de sang qui jonchaient le mur et le lit, la femme perdit connaissance en criant. L'homme, levant le bras, fit apparaître une arme.

- COMMENT OSEZ-VOUS VOUS ATTAQUEZ À MA FAMILLE. SAVEZ-VOUS QUI JE SUIS!?

Le sang gonflait les yeux de l'homme, les larmes retenues pour le bien de sa guerre. S'il venait qu'à avoir la vue embrouillée, son combat serait perdu, il le savait. Ce qu'il ne sait pas, c'est que son combat est déjà perdu.

- Homme, je n'ai que faire d'un sale voleur. Moi Amélia Angélys vient reprendre droit sur mon manoir. Tout usurpateur se verra puni par la mort.

L'homme rugit.

- ANGÉLYS!? CETTE FAMILLE DE VETALA MORT IL Y A 500 ANS?! FOLLE, JE VENGERAI MON FILS EN NETTOYANT CE MONDE DE VOS ÊTRES INSTABLE.


Il chargea. Planta sa lame dans mon abdomen. Le sang qui en jaillit ne le surprit pas autant que de mon sourire sadique. D'une voix calme et jubilante, je lui répondis.

- Nul ne remet en doute mon autorité.

Je lui arrachai la jugulaire alors d'un geste vif, savourant rapidement cette drainée de sang, alors que le maître de famille s'écroulait, réalisant son erreur, l'horrible vérité. Les Vetala étaient de retour. Il avait échoué à sa mission, celle de les garder scellés à jamais en n'y croyant pas. Les années nous avaient-ils réellement fait disparaître des histoires? Sans doute est-ce une bonne chose.

Léchant mes lèvres, je vis ma partenaire prête à réagir pour défendre la gamine. Je m'approchai plutôt de la mère, lui écrasant le cou de mon talon, perçant à elle aussi, la jugulaire. La laissant se vider de son sang, je voyais dans le regard de ma partenaire, le désespoir. La gamine, elle, pleurait depuis un moment, terrifié de voir sa famille anéantie dans sa chambre.

- Elle est plutôt mignonne. Si tu y tiens vraiment, je la laisserai vivre.

- Mais... qu'est-ce que tu es à la fin?


Par un sourire, je lui répondis.

- Une Vetala. La première. En 500 ans, comme le dit cet homme, peut-être l'histoire nous a oubliés, mais moi, je n'oublie pas. Tu as vu ma force, tires-en profit, apprends et aide-moi à parvenir à mon but. Tu en seras grandement récompensé.

Encore aujourd'hui, malgré la peur, je ne saurai dire ce qui l'a convaincu de rester à ce moment. Le goût d'être respecté? La peur de mourir en me refusant? Le goût de puissance? Je le saurai un jour où l'autre. Rien ne presse, j'ai l'éternité.


Dernière édition par MrPokemon le 04/04/18, 02:39 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysdrit.forumactif.com
MrPokemon
Admin
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans ta mère

MessageSujet: Re: L'ère de la Renaissance [Entrainement Roseanne]   05/09/17, 03:19 pm

Explications
Il y avait maintenant une semaine que nous avions repris le château, la gamine pleurait toujours continuellement dans sa chambre, fermé à clef. Les corps et le sang nettoyé. J'avais rapidement repris le contrôle de Vetalia. Auparavant appelé Forestia, il s'en passe des choses en 500 ans, ce n'est pas seulement une question de mode.

J'étais assise sur mon trône, regardant les ouvriers que je payais du simple plaisir de regard sur mon corps. Ceux-ci s'afférait à réaménager le Manoir, aux anciens goûts. En ayant éliminer le chef de la famille, chef du village du coup, j'avais pu rapidement me faire passé par sa cousine éloignée. Reprenant le flambeau familiale. Bande d'imbécile. Seule Roseanne connaissait la vérité et la gamine. Elle avait comme ordre de ne dire mot, sous peine de se voir tué, ainsi que ses sauveteurs.

Alors que je retournais dans la chambre. Ma compagne au cheveux bleues vint à ma rencontre. Je savais ce qu'elle cherchait, une réponse. Je l'invita de la main à s’asseoir sur mon lit, à lequel je pris place.

- Tout débute il y a plusieurs années, alors que parmi les flux, nous découvrîmes une maladie. Cette maladie, tuaient nombreuses personnes, sans que personne n'y puisse rien. Un jour, une personne attrapa cette maladie, moi. Comme pour chacun et tous, cette maladie en finit avec moi. Ce qui me sauva, ce fut mon unicité jusqu'alors inconnue. Il se nomme «Seconde chance».

Cet unicité me permis de ressuscité, mais en immortelle. Une soif de sang qui augmente ma puissance, une capacité à repérer les vibrances, une allergie au soleil. Je remarquai vite que j'attirais beaucoup plus les regards et c'est ma famille qui fut surprise de me revoir les premiers.

Alors, à ce moment, mes parents étaient mourant, de la même maladie, laissant ma sœur prise au dépourvu. Je pris alors le temps de tester mes capacités. Ma maladie était transmissible, ce pouvoir, «Seconde chance», me permettait de faire avec les autres ce que j'avais moi-même gagné.

Alors une nuit, je tente l'impossible, je tenta de convertir mes parents et ma soeur. Seul ma soeur survit, comme quoi, les présents affectés ne pouvaient être sauvé par mon don, «Seconde chance».

Les années passèrent alors que nous grandissions, en famille. Sélective, nous choisissions les suivant et développions nos forces et influences. Alors en guerre avec Zéphyr et Tramontain, nous tenions tête de par nos forces surnaturelles. La guerre fut longue, mais un prince de Zéphyr, invocateur, trouva le moyen de nous sceller. Ce qu'il réussit pour ma part. Je ne sais ce qui est advenu des autres depuis.

Me revoilà, ayant été libéré par un invocateur sur cette île où je t'ai trouvé. Je t'offres de m'aider à libérer les miens et reprendre ce qui nous es due. Ce monde ne peut qu'appartenir à une espèce plus évolué. Je t'offres de commencer à t'aider à peaufiner tes talents. Tu m'aides à libérer les autres, trouver plus de fidèles et peut-être, auras-tu la chance, si tu le désir. De goûter à ce pouvoir, «Seconde chance».

Tu peux dès maintenant quitter cet endroit ou accepter mon marché.

Qu'as-tu à répondre?


Je la regardais avec insistance. Impatiente de voir, si je l'avais bien cerné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysdrit.forumactif.com
Roseanne Irent'dil

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 30/08/2017
Localisation : Dans ma chambre

MessageSujet: Re: L'ère de la Renaissance [Entrainement Roseanne]   08/09/17, 08:07 pm

Est-ce que je rêve? j'ai l'impression que depuis que je suis partie de la prison, c'est irréel... Je ne peut pas réellement avoir suivi une créature étrange et dangeureuse comme cela? Pourtant...
Elle est extrêmement dangeureuse, mystique... Mais pourtant, elle semble me comprendre? Comment peut-elle voir tout ce que je refoule en moi depuis si longtemps?

Depuis que je suis femme, les hommes ne voient que mon corp. Peut importe mes talents, mes compétences, je ne suis vue que comme une femme, bonne pour avoir du plaisir. Certe, j'aime en avoir, mais je suis bien plus que cela. Je croyais avoir trouver des compagnons qui me voyais comme une personne, et non comme une chose, comme un jouet. Pourtant, n'ai-je pas prouver mon désir de les protégés et mes capacités au combat, en plus de mon intelligence? j'ai été si naïve... Pourquoi tout changerais d'un seul coup? Pourquoi me verrais-il comme une personne a part entière? Les personnes sur qui je croyais pouvoir compté m'on trahie...

Cette femme excerce sur moi un contrôle que je ne comprend pas... en temps normal, je serais parti sans demander mon reste en la voyant tuer une famille complète -en laissant la gamine en vie, pauvre petite- Je n'ai jamais eu soif de pouvoir, et encore moin de sang et de vangeance, mais parfois, on a un déclic, quelque chose qui fait en sorte que l'on change. est-ce en bien, ou en mal? Je ne le sais pas encore. Mais une petite voix me dit de foncé. D'apprendre tout ce que je peut. de devenir forte. Si forte que personne ne doutera de ma valeur. Je ne serai plus juste une belle chose que l'on jette après utilisation. Les gens vont apprendre a me voir comme il le faut! A me craindre! ...Qu'est-ce que je dit la? Me craindre? Non... Je ne suis pas comme sa... Mais je doit le devenir.

Après ce long combat intérieur, et la proposition d'Amélia, Roseanne pris une décision qui allais changer sa vie a jamais. du moin, elle l'espérais.

-Je... Je veut devenir plus forte. Je ne veut plus que les homme me voit comme un outil ou un jouet.

Roseanne esquissa un faible sourire. Car elle savais que tout allais changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MrPokemon
Admin
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans ta mère

MessageSujet: Re: L'ère de la Renaissance [Entrainement Roseanne]   13/09/17, 02:29 pm

Les cercles de magies

J'ai rapidement constaté que le talent de cette fille, résidait dans la magie. Elle semblait avoir voué sa vie, en plus de la dépravation, dans l'utilisation de la magie pour se sentir utile. Le problème, que j'observai alors en lui demandant des démonstrations, c'est que tout était fait pour être utile aux autres, mais pas pour elle-même. Son utilisation de la magie d'eau était problématique dans un sens, cela lui anéantissait l'espoir d'utiliser une des plus puissantes magies offensives.

Je continuai de voir ses démonstrations, toutes un peu plus bâclés les unes que les autres, des magies basiques, d'éléments contradictoire. Évidemment, le vent et l'eau n'était pas des complément l'un à l'autre.

- Roseanne. Il te faudra apprendre à faire un choix entre l'eau et le vent pour commencer. Tu ne sers qu'à soutenir les autres, malgré quelques possibilités offensives, rien ne te sera utile si tu veux commencer à penser pour toi.

La question que je lui posai, sembla la mettre dans un état de réflexion. J'en profitai alors pour lui expliquer un peu les magies plus destructives existantes. Le feu, qui lui était hors portée d'abord. Puis, la magie d'obscurité, la magie de destruction et l'illusion.

La voyant en réflexion, je pris le temps de lui faire étudier alors, les différentes magies puis fit quérir un mage de chacun des types lui étant accessible. La présentation eut lieu quelques jours plus tard, alors quelle s'arrêta sur le type de destruction. J'étais tout de même étonnée, je m'attendais plutôt à une magie plus sombre venant de ses désirs profond.

Nous entamions alors, dès le lendemain, la pratique des arts de destructions. Lui faisant développer les différents sorts. Ça facilité à contrôler la magie vint l'aider à comprendre rapidement la complexité des sorts qu'elle allait utilisée.


La bibliothèque millénaire

Maintenant plusieurs semaines que son entrainement était pratiquement jour et nuit, qu'elle était privée au maximum de ses plus bas instinct, le sommeil, le sexe et l'alcool. Entre les entrainement magiques, de canalisation magique et de projection, je lui rapellais les différentes méthodes qu'une femme avait, pour avoir ce dont elle désir. Le charme d'une femme est indéniable, il peut être utilisé selon plusieurs méthodes, sans nécessaire donner ce qui est promis. L'illusion des fausses promesses, le rêve, toute ses choses étaient vendeur, particulièrement envers des hommes, les plus désespérer d'abord.

Depuis le temps, la jeune invitée enfermée dans sa chambre semblait s'être fait à l'idée et cet animal de compagnie errait ici et là. Observant sa protectrice s’entraîner.

- Roseanne, aujourd'hui, oublions l'entrainement, je te confis ta première mission. Tu devras aller te renseigner sur ce qu'est devenu les personnes suivantes : Cynérya Angelys, Ershawn Lurt, Emrish Snitzel et Kerberos Vladen. La bibliothèque millénaire se trouve sur le territoire du Mistral, l'une des villes à quelques jours d'ici. Nous les ramènerons, si c'est possible. Il est temps de ramener la famille.

Suivant mes indications, elle prit le nécessaire pour son voyage, rien de bien compliqué, si ce n'est que des recherches concernant des individus dont les informations seraient surement classés dans un niveau bien élevé. Il m'était déjà parvenu l'information que Roseanne était portée disparue, mais le risque en valait la chandelle.

Son départ ce fut tôt le matin le lendemain, elle n'avait qu'environ 3 ou 4 jours de marche pour s'y rendre par la route principale menant vers l'endroit du Mistral. D'ici là, j'attendrais son retour.


Les recherches de la bibliothèque

Portant une attention particulière à ne pas trop se dévoiler, Roseanne accéda assez facilement à la bibliothèque gardé par plusieurs mestres. Recherchant des informations précises, elle ne trouva rien de révélant concernant les Vetalas, que des racontards et beaucoup de conte pour enfant de "vampire". C'est alors que vint l'idée de poser la question, malgré tout, à un apprenti mestre sur qui elle joua de charme. Le jeune homme se refusant au début, puis avec les jours qui passaient à la côtoyer, devenait de plus en plus laxiste. L'entrainement portait ses fruits et les conseils de sa tutrice aussi. Sans retirer sa culotte, elle arriva à atteindre la section interdite de la guerre des Vetala.

Elle y apprit de se fait, qu'Amélia Angelys avait été scellé par un prince invocateur du Zéphyr il y a environ 500 ans. La technique ayant été fructueuse, ils purent traquer les autres membres important de cette famille. Ainsi, Emrish Snitzel permis à dame Cynérya Angelys de fuir le manoir, alors que celui-ci fut scellé dans un livre. Le livre aurait été envoyé vers une île anciennement appelé Primos, sous la tutelle d'un gardien qui se le passait de génération en génération.

Après plusieurs mois de traques, le livre indiquait que Cynérya Angelys, Kerberos Vladen et Ershawn Lurt furent trouvés prêt de l'Empire Tramontain dans la campagne du Vale. Le combat aura permis à Zéphyr et Tramontain de monter une alliance de 2000 hommes qui irait scellé les trois Vetala restant. Des 2000 soldats partit au combat, plus d'un millier perdit la vie. Cynérya Angelys aurait été scellée dans un pendentif et cacher sur l'île de Nova alors que Kerberos Vladen, fut scellé dans sa propre épée, qui fut caché sur l'île de Meldiorte.

Quant à Ershawn, il utilisa une technique afin de s'emprisonner avec le Roi de Tramontain et 100 de ses hommes, qui à l'époque, était reconnu comme l'homme le plus fort du monde. Le Roi revint, la tête d'Ershawn entre les mains, nul besoin de le sceller, aucun des hommes du Roi ne revint quant à eux.

En fermant le livre, suivant sa lecture, Roseanne compris que l'île de Primos n'était nullement sur aucune des cartes existantes. Elle entreprit alors des recherches historiques pour découvrir au bout de plusieurs jours, que cette île avait été renommé Île de Vacancia. Cet île qui était maintenant, un parc d'attraction aquatique avec d'immense plage. Le tout, sous la supervision du Directeur, le Dr Särmedos.

Satisfaite, c'est en laissant le cœur brisé le jeune Mathel Duchênes, un jeune blond lui rappelant Evanel, qu'elle retourna vers le Bourg de Vetalia.


Les changements et la proposition

J'étais enthousiaste lorsqu'un des habitants m'avertis le retour de Roseanne. J'accouru comme une pucelle, excité du retour de mon amie. Depuis le temps, j'osais croire avoir créée des liens avec cette fille. Ce qui me permettait d'un sens, de remplacer ma sœur absente.

À son arrivé, Roseanne semblait incertaine. Les villageois étaient maintenant, beaucoup plus calmes, tempérer et plus... pâle, elle l'avait remarquée. J'étirai alors un mince sourire. À son arrivée, c'est Blanche Eriat qui vint l’accueillir plus enthousiaste que la normale. J'observais le tout sereinement et l'invitait à me rejoindre dans le salon.

Une fois assise, je l'invita à me donner le résultat de ses recherches, après tout, elle était partit environ 3 semaines, pendant ce temps, je voyais qu'elle avait encore affûté ses capacités et avait prise confiance. Elle m'expliqua le tout et je restai perplexe, le sentiment que je ressentais au fond de moi, fut premièrement de la tristesse pour celui qui ne reviendrait pas. Puis de la colère, pour ceux qui furent dispersé de par le monde.

- Écoute Roseanne, je te suis reconnaissante pour ce que tu as fait. Tu mérites milles fois plus que tous ceux ayant travaillé pour nous. Je vois dans ton regard, mille et une question quant à ce qui est arrivé dans le village, à cela, je te répondrai que la famille s'agrandit. Simplement. J'ai cru bon, offrir à Blanche, la même chose, celle-ci a accepté rapidement, sachant que cela lui permettrait de passer encore plus de temps avec toi.

Roseanne sembla comprendre lentement, «Seconde chance» avait été attribué d'une façon où d'une autre à toutes ses personnes...

- Tu comprendras, que ceux-ci n'ont pas totalement, un libre arbitre. Ce que je te laisserai. Cela viendra avec des avantages comme des désavantages, tu décupleras tes capacités et pourra, mieux servir les intérêts de la famille.

Roseanne prit un temps de réflexion, que je jugea trop long. Mais ce n'était pas à prendre à la légère. Elle finit par accepter, je lui indiquai alors que je la préparerait en conséquence

- Le temps est venue pour toi de retourné aussi, dans l'armée afin de nous servir. Étant plus proche de Zéphyr ainsi, les opportunités se présenterons peut-être pour toi, afin de récupérer et libérer les autres. Dastan de Sombrevallée, le général des nomades, semblent avoir mis des gens sur ta piste et ceux-ci sont en route vers ici. En retournant vers eux, rassures les, que tu n'avais besoin que d'un temps de repos pour revenir en force. Un truc involontaire quoi...

Roseanne accepta mes conditions, elle savait que c'était pour le mieux, sinon un bain de sang aurait lieu dans Vetalia.


Seconde chance
Alors, que la dernière nuit venait pour Roseanne, avant que ses compagnons atteignent le Bourg, je décidai de procéder au changement. J'entrai alors pendant la nuit, silencieusement dans sa chambre. Je m'approchai de son lit pendant son sommeil, profitant de son habitude au lourd sommeil. Puis, d'un ongle, lui tranchai la jugulaire. Cela suffit à la réveiller, se vidant alors de son sang. J'en profitai pour y goûter. Alors qu'il glissait dans ma gorge, je ressentais ce goût, de la jeunesse, la fraîcheur de son ancienne vie dépravé qui la quittait.

Une fois morte, je lui renouvela lentement son sang du mien, afin de m'assurer de sa «Seconde Chance». Puis je quittai la chambre, la laissa au bon soin de Blanche qui observait la scène heureuse, du coin de la pièce.

Au matin, Roseanne se réveilla dans une marre de sang, Blanche en étant couverte, était venu s’asseoir au chevet du lit. Du porche de la porte, j'observai son étonnement et sa panique sur le moment, elle prit conscience lentement des nouveautés qui s'établissait et de sa nausée de la première fois.

Une fois remise de sa nuit, je pris le temps de lui expliquer sa nouvelle condition et la remercia de ses services. Blanche quant à elle, lui fit promettre de revenir de temps à autre la voir.

Roseanne, suivant les principes de sa nouvelle mission partie vers une des auberges de la ville, sachant qu'elle finirait rattrapé par ses compagnons des Nomades.


Retour au bercail
C'est Kain qui viendrait quérir Roseanne dans l'auberge où elle se trouvait ce jour-là. Après avoir répondu à des questions, elle accepta se le suivre, alors que Kain, la surveillait de prêt. Arrivé devant la Capitaine Félice, elles se présentèrent l'une l'autre. Roseanne pu observer la Capitaine pour la première fois, puis, répondant généralement aux questions, ils prirent la route du retour. Tout ce que Roseanne savait c'est qu'elle devrait répondre aux questions du Général à leur retour. L'équipe de recherche avait été composé de 5 personnes, dont la Capitaine et Kain. Ceux-ci, semblait parfois, lors des nuits, discuter en retrait sur la nouvelle apparence, Kain particulièrement, semblait garder un oeil subjectif sur Roseanne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysdrit.forumactif.com
MrPokemon
Admin
avatar

Messages : 740
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans ta mère

MessageSujet: Re: L'ère de la Renaissance [Entrainement Roseanne]   04/04/18, 02:40 pm

Déplacé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hysdrit.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ère de la Renaissance [Entrainement Roseanne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ère de la Renaissance [Entrainement Roseanne]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» entrainement Soccer aid 23.05.12
» Logiciel d'entrainement Harmonica
» Jean Guillou
» le jeu du voyage
» Les sons qui marquent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hysdrit :: Rôliste :: Background des personnages-
Sauter vers: